samedi 10 juillet 2010

La lune écrit-elle lorsqu'elle quitte le ciel?

Une rame de papier ministre du bureau de son père était posée devant elle, la lampe de bureau déversait sa réconfortante flaque jaune, elle avait son stylo en main. La troupe impeccable des animaux de ferme alignés sur le rebord de fenêtre et les poupées, collet monté, en équilibre dans les diverses pièces de leur demeure en coupe, attendaient le bijou de sa première phrase. En ce moment précis, l’urgence d’écrire était plus forte que toute notion préalable de ce qu’elle allait écrire. Son désir, c’était de se perdre dans le déroulement d’une idée irrésistible, en voir le fil noir se dévider en crissant du bout de sa plume et s’enrouler en mots.

Extraits de Expiation, de Ian McEwan, traduit de l’anglais par Guillemette Belleteste.





La lune consigne-t-elle les réflexions que lui inspirent ses visions nocturnes?
Et que peut-elle bien voir de tout là-haut?
La nuit, une multitude d'idées me trottent dans la tête… l'obscurité, le calme sont à la fois apaisant et angoissant. Le silence repose et, contrairement au silence diurne qui met mal à l'aise, est confortable, normal… ou fascinant!
La nuit, je me demande ce que les chauves-souris perçoivent, ce que les chats entendent, si la terre sur laquelle piétinent les renard est encore tiède de la journée ou fraîche et humide de rosée …ce que reniflent les tanukis


Hey Madame la Lune, attend! Ne t'en va pas encore! Reste encore un moment, quelques minutes…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire