mardi 20 juillet 2010

Une histoire de graine…

La graine est un organe dormant qui résulte de la fécondation et du développement de l'ovule chez les plantes à fleurs (phanérogames), et qui est apte, après germination, à reproduire un nouvel individu.


La graine comprend une enveloppe, ou tégument, et une amande. La surface du tégument est tantôt lisse, tantôt munie de crêtes (pavot) ou de poils répartis sur toute son étendue (cotonnier) ou localisés de façon à former une aigrette (saule). La partie essentielle de l'amande est l'embryon. Celui-ci comprend une radicule, que prolonge une tigelle portant les cotylédons (ou le cotylédon unique dans le cas des monocotylédones). L'embryon est souvent plongé dans un tissu de réserve, l'albumen. Dans les graines dépourvues d'albumen (haricot), les réserves nutritives sont accumulées dans les cotylédons, renflés et charnus.


La dissémination des graines se fait par le vent (graines petites, ailées ou à aigrettes), par les mammifères, les oiseaux ou les insectes (graines contenues dans un fruit comestible, graines munies de poils accrochants, ou brillantes, ou gluantes), par l'eau (graines flottantes) ou grâce à des mécanismes complexes qui projettent les graines à distance.

Certaines graines sont aptes à germer immédiatement, mais la plupart passent par une période plus ou moins longue de vie ralentie (dormance, de quelques jours à de nombreuses années suivant les espèces), après laquelle elles peuvent germer lorsqu'elles rencontrent des conditions favorables.


Larousse




Aucun commentaire:

Publier un commentaire