mercredi 4 juillet 2018

Couleurs…



À force de les avoir sous les yeux, on finit par ne plus les voir. 
En somme, on ne les prend pas au sérieux. Erreur ! 
Les couleurs ne sont pas anodines, bien au contraire. 
Elles véhiculent des codes, des tabous, des préjugés […], 
elles possèdent des sens variés qui influencent 
profondément notre environnement, nos comportement, 
notre langage et notre imaginaire.
Dominique Simonnet



Lorsque la température atteignait des pics, sa peau devenait bleue ou rouge, et il avait remarqué qu’il pouvait tracer des dessins blancs dessus. La couleur de fond disparue et la sensibilité retrouvée, le trait passait du blanc au rouge et gonflait en picotant… 
Le trait rouge persistait un peu plus longtemps, mais au bout d’un jour ou deux, toute trace s’était évanouie.



dimanche 1 juillet 2018

le visible & l'invisible… la foi "perceptive"…

L'idée qu'il pouvait avoir quelque "quelque chose qui n'allait pas" mit trois ans à s'imposer à son esprit.
– "trouble de la zone visuelle du cerveau" –



Il me faisait face avec ses oreilles […] Il voyait bien, mais que voyait-il ?
[…]
il n'affrontait jamais la physionomie de l'image : le paysage ou la scène n'avait pour lui aucun sens.







Visuellement, il était perdu dans un monde d'abstractions inertes. Manifestement, il avait totalement perdu contact avec le monde visuel réel, de la même façon qu'il n'avait plus, pour ainsi dire, de "soi" visuel. Il pouvait parler des choses, mais il ne leur faisait pas face.


Oliver Sacks, L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau