jeudi 5 mars 2020

désamorce de l'instant…


Un mouvement d'humeur du corps dans une configuration inattendue permet de désenclencher les choses.

En laissant passer les faits, justes certains, 
en fermant les yeux assez fort pour que percent des formes lumineuses 
inachevées et innommables, étranges et hypnotiques…

Un signal s'active, l'objet devient indescriptible. Le cerne d'une catégorie préexistante est désarmais inaccessible…

………………………………………………………………………………………………




Tout reste à la surface, flotte…
Au bout d'un temps, tout se disperse, se dissocie.
(quelque chose se précise)
Il reste la chaleur, le froid, un piquant, une douceur, le salé, l'épicé, l'acide, le sucré, le sec, le croquant, le velouté, mou, dur, râpeux… le poids, la légèreté.

– le paysage est désamorcé, toute contamination est stoppée  –
On perçoit des façades, des dehors… suspendus.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire