jeudi 2 octobre 2014







Quand et pourquoi vient-il ce moment où le vous se transforme en tu ?
Comme ça – juste prononcé – il peut faire penser à tuer ou taire ; peut-être est-ce en cela qu'il effraie…
Tu semble ponctuer tandis que vous paraît être soufflé.
Vous a l'air léger. Tu est une position.

Tu fait devenir "déterminée" la personne à qui l'on s'adresse. 
Désormais, quelque soit les risques courus par l'usage des mots que l'on prononce, échange, ceux-ci sont adressés sans retour possible, sans évasion, sans évaporation probable…

Le tu comporte un risque, une rudesse dont le vous est dépourvu…
Le vous est un jeu, une convention, une distance.

Si aujourd'hui, il choisit de lui dire tu, peut-être sera-ce "le début d'une fin"…



Aucun commentaire:

Publier un commentaire