mercredi 8 octobre 2014

…le bel automne.





*symbole de déclin, de décadence…
…Dans l'alchimie, temps où l'opération de l'œuf philosophique est portée à la perfection.

Les grammairiens ont essayé d'établir des règles entre l'emploi du masculin et celui du féminin. 
Ils ont dit qu'automne est masculin quand l'adjectif précède : un bel automne ; féminin, quand l'adjectif suit immédiatement : cette automne délicieuse ; que cependant, s'il se trouve entre automne et l'adjectif soit un adverbe, soit un verbe, alors automne est du masculin : l'automne est beau. Mais ces distinctions sont des subtilités et des complications. D'autres ont voulu fixer définitivement le genre et font automne masculin. Mais il n'y a aucun mal à ce qu'un mot reste des deux genres, puisque, par le fait, il est ainsi ; et il y en aurait à condamner un usage qui se trouve dans nos écrivains du XVIIe siècle, et qui dès lors nous apparaîtrait comme une faute.
Littré.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire