mercredi 1 octobre 2014

…deuil.







Écrites avant le silence, dans le blanc d'une nuit, ces quelques lignes lui ôtèrent un poids. Il se sentit moins coupable, ça allait mieux. Maintenant, il pouvait être triste.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire