mercredi 16 novembre 2011

…chronologie








Oh! comme il eût voulu arrêter la marche du temps, et laisser au destin un peu plus de loisir!

Mais à quoi bon! Tout n'était-il pas terminé?

"Ah! s'écria-t-il, je deviens fou. Que tout cela finisse!… ça vaut mieux. Je recommencerai autrement… j'essaierai autre chose… mais je ne peux plus."

Il se tenait la tête à pleines mains, serrant de toutes ses forces, s'enfermant en lui-même et concentrant toute sa pensée sur un même objet, comme s'il voulait créer l'évènement formidable, stupéfiant, inadmissible, auquel il avait attaché son indépendance et sa fortune.


Maurice Leblanc, Huit cent treize (813)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire