mercredi 26 janvier 2011

Et si Little Nemo avait été victime d'insomnies?



Enfant, on nous montre tant de choses que nous perdons le sens profond de Voir.
Voir et montrer sont phénoménologiquement en violente antithèse.
Et comment les adultes nous montreraient-ils le monde qu'ils ont perdu!

Gaston Bachelard, La Poétique de la rêverie.








La nuit, on ne voit pas grand chose. Alors on imagine ce qu'il peut y avoir à voir…
Par contre, on entend très bien! Même peut-être trop. Mais ces bruits on ne sait pas vraiment d'où ils viennent, qui les fait…
Ces bruits, ils ne semblent exister que la nuit. Le jour, on ne les entend jamais. Ils viennent sûrement de créatures nocturnes ou d'animaux nyctalopes…





Alors, la nuit, j'imagine…





Je fais des liens entre ces bruits et ces choses que l'on m'a racontées, dont j'ai entendu parler, que l'on m'a montré dans les livres.





Je n'aime pas ces nuits-là! J'en ressors toujours exténué et couvert de bleus.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire