mercredi 4 avril 2018

la 4e dimension (dernier épisode) – *paysage 02






"On dit que les premières années de l'enfance […], sont les plus importantes, celles qui déterminent le reste de l'existence. On dit sans doute vrai, mais on ne vous dit pas pourquoi c'était important. Ce n'était pas d'être un enfant qui était important dans mon enfance, c'était autre chose. Je ne sais plus ce que c'était. […] 
J'aimais ce qui était silencieux, ce qui ne parlait pas. Les arbres, la neige, la pluie, le vent. Je crois que c'était ça le plus important. Un monde qui ne parlait pas. Un monde d'avant la parole. Un monde sans le bruit de l'homme. Un premier monde. Le monde des commencements, le monde silencieux des premières neiges, de la fonte printanière des lumières, de la fraîcheur tombale des forêts d'été, le monde aux sombres tonales venteuses des nuits d'automne. C'était ça mon premier langage."
Pierre Cendors, Vie posthume d'Edward Markham



Aucun commentaire:

Publier un commentaire