mercredi 25 janvier 2017





Où était le vrai ? Où était le faux ? 
Lorsque j’essayais de me taire, de ne plus me laisser engluer dans ce resassement dérisoire, dans ces illusions de parole affleurante, le silence, tout de suite, devenait insupportable. Lorsque j’essayais de parler, de dire quelque chose de moi, d’affronter ce clown intérieur qui jonglait si bien avec mon histoire, ce prestidigitateur qui savait si bien s’illusionner lui-même, tout de suite j’avais l’impression d’être en train de recommencer le même puzzle, comme si, à force d’en épuiser une à une toutes les combinaisons possibles, je pouvais un jour arriver enfin à l’image que je cherchais.
"Penser, classer", Georges Perec



Aucun commentaire:

Publier un commentaire