vendredi 12 novembre 2010

Y a-t-il des écureuils dans les palmeraies ?


Hier, en traversant le parc, un écureuil m’a coupé la route en rejoignant un palmier de l’autre côté de l’allée.

Il était brun-roux avec une queue toute noire, touffue et ébouriffée…

Tout le long de mon trajet à travers le parc, cette rencontre me trottait dans la tête et arrivée à la sortie, mille et une questions foisonnaient dans ma tête…

Croyez-vous qu’il est possible qu’un écureuil habite dans un palmier ?

Un palmier n’a pas de « tronc »… Il a une sorte de longue tige remplie de moelle ou de fibres.

Un trou dans un palmier, est-ce trouvable, est-ce creusable, vivable ?

À quoi cela pourrait-il bien ressembler un orifice dans ce « tronc » de palmier ?

Ca doit être étroit. Et l’intérieur doit être râpeux, poilus, non ? Ca me fait penser à cette mode des années 70 – je crois – qui voulait que l’on tapisse les murs de moquette… Ca ne doit pas être facile d’entretien, et ça doit prendre la poussière en plus…

Et puis que peut-on bien accumuler dans ces espaces étranglés ?

Les noix de coco c’est un peu gros… Des dates alors ? Peut-être… mais ça colle aux dents !





Je vais faire une recherche. Mais, je dois avouer émettre quelques réserves à cette hypothèse… Je serais fort étonnée qu’il y ait d’écureuil dans les palmeraies !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire